dimanche, décembre 5
Home>>Chroniques>>Midnight Street Of Rage – Modern Desert [Chronique]
Chroniques

Midnight Street Of Rage – Modern Desert [Chronique]

Après un premier album sorti durant le monde d’avant en 2019, Midnight Street of Rage confirme cette année son entrée dans l’univers de la synthwave avec Modern Desert ; 14 titres et plus d’une heure de son mélangeant électronique, métal et années 80. Ouvertement inspiré de Perturbator et Carpenter Brut, Midnight Street of Rage ont su combiner leur expérience de leur EP éponyme, où ils reprennent les titres du célèbre jeu Streets of Rage sur Megadrive, avec New Heaven City, leur premier effort dans la darksynth.

Cette fois-ci, le groupe intensifie deux fois plus leur inspiration retro-futuriste, dont la pochette d’album au pixel art et la tracklist renvoient aux jeux-vidéos de science-fiction, dont les quarantenaires parmi nous s’en souviendront avec nostalgie. Avec des titres comme Alamaba cyborg (Hapiness leads the way) allant jusqu’à Hunger’s shadow (Madness comes in to play), cet opus nous plonge dans une histoire épique, où l’on suit avec enthousiasme les aventures d’un héro ravageur, combattant les forces du mal, n’ayant rien à envier aux personnages cinématographiques de Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger. Coup de cœur personnel pour le titre Crazy Saloon (Hail to the brave Pilgrims), qui donne l’impression de rencontrer une nouvelle civilisation, comme si on arrivait dans un nouveau niveau vidéoludique !

La production musicale fait la part belle aux sonorités tout droit issues du chiptune et 8-bits, deux sous-genres musicaux qui reprennent des sons venant des contraintes des consoles de l’époque. Pour autant, leur style est modernisé avec des breaks rythmiques et des envolées lyriques à la guitare qui résonnent dans la tête longtemps après leur écoute. On notera la présence de plusieurs interludes qui découpent l’album en chapitre, renforçant le sentiment d’histoire qui se déroule dans nos oreilles, et dans lequel on peut projeter son imaginaire de science-fiction. Assurément, on recommande d’écouter l’album de bout en bout, pour en savourer la progression narrative !La passion pour la synthwave transparait dans cet opus, qui saura autant être apprécié par les fans du genre que par les nouveaux venus. Les mélodies entrainantes et les riffs entêtant, on a envie de danser et bouger son corps au rythme soutenu de Modern Desert. On peut le dire : Midnight Street of Rage ont battu le boss du deuxième album, qui assoit leur légitimité dans ce domaine. À présent, quelle est la prochaine stage de leur épopée musicale ?

Pour voir leur Release Party en image, clic sur ce lien !

1 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *