mercredi, mai 25
Home>>Interviews>>Entretien avec Dusk of Delusion
Interviews

Entretien avec Dusk of Delusion

Bonjour Benoit, et merci de me recevoir pour présenter Dusk Of Delusion

Peux-tu nous présenter Dusk of Delusion, et pourquoi avoir choisi ce nom ?

Je suis Benoit, je suis le chanteur et nous sommes 5. Mathieu et Claude à la guitare, Julien à la basse, Nathan qui vient de nous rejoindre à la batterie depuis un an et demi.

Dusk of Delusion, c’est Claude qui a trouvé le nom, nous avions plusieurs contraintes. Le K devait être présent (petit clin d’œil à Korn et Sliptknot qui ont eu une grosse influence pour nous) et nous voulions un nom marquant, parlant pour le public car nous procédons avec des concept albums c’est-à-dire que le but est que la musique, les clips, l’artwork et tout l’univers autour de cet album soit conceptuel. Nous par exemple, sur Watch for 6 et World at war, la thématique est la Première Guerre Mondiale

Est-ce le confinement qui a fait que deux albums sont sortis d’affilés ?

Tout à fait ! Nous avons eu beaucoup de malchance comme beaucoup de groupe.

L’album Watch your 6 était prêt et la date de sortie était décidée depuis Novembre 2019, fin Janvier 2020 nous avons tourné le clip, du coup, on a été un peu coupé dans notre élan. Nous avons donc décidé d’anticiper la sortie d’un E.P, qui est une continuité de l’album précédent pour lui permettre une certaine continuité. Certaines parties étaient déjà prêtes, nous avons fini de l’écrire pendant le premier confinement. Cet E.P, nous l’avons fait de A à Z.

2021 a été une année assez compliquée également, nous espérons qu’il ait une meilleure vie que Watch your 6.

Comment a été vécu ce confinement ?

Nous avons été extrêmement raisonnable. Le local de répétition étant fermé, nous avons procédé par visio, faire des apéros et des réunions. Nous avons beaucoup travaillé chacun de notre côté et quand nous nous sommes retrouvés nous avons tout mis à plat et nous avons pu nous retrouver en studio de répétition 

Revenons sur le thème de la Première Guerre Mondiale, peux-tu nous expliquer pourquoi c’est un thème que vous avez décidé de mettre en musique ? et surtout, en image avec le clip Letters to C !

Et bien juste après la tournée de concert de « Funfair », et parce que je suis professeur d’histoire pour les 4ème et 3ème  mais aussi un grand passionné d’histoire ! Nous sommes tous de l’Est de la France donc c’est une période qui nous tenait à cœur. Ça a été un peu une évidence de faire quelque chose sur la Première Guerre Mondiale.

Puis a été tourné Letters to C, qui se passe dans les tranchées

L’accueil de ce clip a été très chaleureux, ce qui nous à fait énormément plaisir car ça a été un très gros travail et une grande expérience pour nous !

Nous avons fait appel à un réalisateur Maxime Fournier (Maximetrage) qui a écrit le scénario et qui nous à largement guidé, mais également à une association de reconstitution historique spécialisée dans cette période de l’histoire Le Poilu de la Marne (qui ont déjà tourné pour Sabaton ou « C’est pas Sorcier » par exemple)

Nous étions donc très bien entourés pour tourner ce clip qui s’est fait sur 2 jours fin janvier, avec une température de 4 degrés. Autant te dire que nous n’étions pas aussi équipés que l’équipe de figurants donc nous avons bien eu froid et quelques déboires !

Comment se passe la scène metal dans l’Est ? est-ce plus facile là-bas que sur Paris ?

Je ne suis pas spécialiste de la région parisienne pour comparer, même si je pense qu’il y à vraiment de beaux lieux qui accueillent l’univers métal mais pas assez de groupe « confirmés » dans ce style, ce qui est le contraire par chez nous ! Rien que sur Nancy par exemple, nous avons facilement une vingtaine de groupes de metal qui sont semi-pro et pro, mais pas assez de salles ! C’est pourquoi nous nous exportons de cette région pour pouvoir jouer. Mais le public est vraiment extraordinaire que ce soit sur Paris ou en Alsace. Les fans de metal sont assidus et très présents en concert.

Qu’a prévu Dusk of Delusion pour les prochains mois ?

A long terme, il y aura un album ! Nous gardons la surprise sur le thème du concept !

Nous avons déjà quelques idées bien établies en tête pour les clips, nous devons voir si c’est faisable.

A moyen terme, des concerts sont prévus. Nous avons fait un concert en live stream en Mai dernier, nous avons adoré ! ça nous à remis le pied à l’étrier !  Un concert est prévu en Septembre prochain et nous allons pas mal tourner en Loraine et dans l’Est, et nous devrions avoir une visibilité sur les prochains concerts d’ici la Toussaint.

Nous sommes aussi en pourparlers sur une tournée Russe ! ce qui nous grise beaucoup car le public là-bas est réputé pour être de folie, donc nous avons hâte de pouvoir confirmer tout ça !

Tous nos concerts seront bien sur annoncés via nos réseaux sociaux !

Un mot pour conclure ?

Nous sommes dans une période où les confinements et la crise sanitaire nous ont fait beaucoup de mal. Nous avons donc besoin de notre public et de pouvoir jouer sur scène. C’est donc vraiment le moment de soutenir la scène metal que ce soit en achetant un album ou une place de concert ! Nous avons vraiment hâte de refouler une scène et de revoir le public secouer la tête !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *